« Acid Test » de Tom Wolfe

 

Acid Test

 

Un livre qui revient par flashs stroboscopiques… des fragments épars, des photographies en noir et blanc, des bouts de phrases, des silhouettes se dessinant dans une atmosphère enfumée… Comme certaines soirées d’ivresses dont les souvenirs se brouillent en jaillissements désordonnés… pourtant on sait que c’était un moment intense. Des potes que l’on a pas revus depuis longtemps, une musique sataniquement géniale, des moments d’éveils où l’univers paraissait clair et compréhensible, un monde plein de ses possibilités nouvelles… une ode au mouvement et au dépassement de ce qui est rationnel, sensé et ordonné.

Acid Test de Tom Wolfe me fait à postériori le même effet qu’une excellente cuite : une soirée sans scandales ni destruction volontaire, un instant sans espace pendant lequel tout était possible… Un moment incroyable mais dont le souvenir est embrumé… une ivresse partagée avec pleins d’ombres connues ou croisées au détour de pages brumeuses…

Un bus scolaire bariolé de peinture fluorescente dévale les rues de San-Francisco, conduit par un Neil Cassady plus fou que jamais, remplis à ras bord de joyeux lurons planants dans un trip hallucinatoire commun. C’est les Merry Pranksters de Ken Kesey ! Ils partent de la propriété californienne de ce dernier afin de faire le premier film sous LSD. Une traversée des États-Unis sous drogues… Un bus est rempli de microphones et appareils d’enregistrements, un voyage filmé dans un délire continuel, du LSD est dissimulé dans le jus d’orange… let’s roll ! Une communauté constituée autour de l’auteur de Vol au-dessus d’un nid de coucou, véritable gourou/initiateur… Ils dissertent sur Aldous Huxley et William Blake, parlent de la possible synchronisation de leurs esprits pendant les trips sous LSD… Les Grateful Dead sont avec eux, prêts à faire leurs concerts-performances de 24 heures non stop. Ils croisent les Beatles et Timothy Leary, Allen Ginsberg et Burroughs… Même les Hells Angels finiront par venir à la maison de Kesey, se gavant à leur tour de LSD…

 

« Cet autre monde auquel le LSD ouvrait votre esprit n’existait que dans l’instant – maintenant – et toute tentative de planification, de composition, d’orchestration, d’écriture, ne pouvait que vous le dérober, vous rejeter dans un monde de conditionnement et de routine où l’esprit n’était plus qu’une soupape de sûreté. »

Tom Wolf – Acid Test



Acid Test est uns des documents les plus importants pour comprendre l’état d’esprit des sixties. Une sorte de pierre angulaire d’une décennie mythique et mystifiée… avec le « Highway 61 Revisited » de Bob Dylan et le « Easy Rider » de Dennis Hopper, le livre de Tom Wolfe revisite unes des aventures les plus épiques et contestataires de ces années charnières… avec une distance toute relative ceci-dit, car il écrit son récit en 1968.

Tom Wolfe est journaliste et son livre se construit comme un long reportage non-narratif autour de la figure mythique de Ken Kesey… Le journaliste n’a pas vécu l’entier de l’aventure des Merry Pranksters, bien qu’ils les aient rejoints pour des bouts de route, participant à leurs explorations de l’inconscient… Des enregistrements de leurs expériences aux entretiens menés en aval, Tom Wolfe tente de reconstruire la version de Kesey du long dérèglement de tous les sens lancé par Rimbaud… Cet ouvrage définit au passage le « journalisme gonzo » ou « nouveau journalisme », sorte de copulation rêvée de la subjectivité littéraire avec l’objectivité du reportage. Ainsi le Hells Angels de Hunter S. Thompson ou l’Acid Test de Tom Wolfe viennent ancrer cette inclusion du reporter dans le récit qu’il restitue…
C’est quoi un Acid Test ? une forme de happening, une expérience sonico-sensorio-extensible, un moment d’absence qui imite le néant… il s’agissait surtout de cela : tenter de donner au vide une forme possible, serait-ce floue et fluorescente... On a envie de ne plus comprendre, on a envie de ne plus savoir… comme les résidus flottants d’une ivresse prolongée, Acid Test est une procession de silhouettes qui apparaissent et disparaissent dans les fragments épars d’une lumière stroboscopique…


« Tu es dans le bus ou tu es hors du bus… »

Tom Wolfe – Acid Test

 

 

Dejan

 

Photo : fp



logo bas de page
Publié le mardi 12 novembre 2013 10:22